Tourisme
Vientiane
Luang Prabang
Plaine des Jarres
Le Nord du Laos
Le Centre du Laos
Le Sud du Laos
Culture
Population
Langue
Gastronomie
Evénements et fêtes locales
Environnement
Géographie
Climat
Faune et flore
Histoire
Périodes pré et proto historiques
Unité et apogée de Lane Xang
Eclatement du royaume
Pays divisé et expansion siamoise
Protectorat français
Pays réunifié
Laos d'aujourd'hui
Informations
Change et devises
Précautions de santé
Conditions de sécurité
Aperçu du Laos
Encore largement méconnu des voyageurs, le Laos recèle pourtant des richesses écologiques et un patrimoine historique et culturel uniques. Couvert de montagnes et de vastes jungles, arrosés sur 1800 km par le majestueux Mékong, ce pays enveloppé de spiritualité charme par son authenticité.
Voir plus
Vientiane

Vientiane est la capitale du Laos. Située au cour d'une plaine alluviale très fertile arrosée par le Mékong, cette région a connu tout au long de l'histoire de multiples vicissitudes et un grand nombre d'invasions. Avec plus de 856.000 d'habitants, Vientiane est aujourd'hui la plus peuplée du pays. L'essor économique et touristique entraîne depuis quelques années, un développement régional important qui se manifeste par la qualité du réseau routier ou encore par la construction des structures d'accueil et d'hébergements touristiques.

Les principaux sites de la capitale :

Le That Luang

Il s'agit du monument le plus célèbre du Laos. Construit en 1566 par le roi Say Setthatirat, il renfermerait, selon les rumeurs, les cheveux, le sternum, voire les parties génitales du Bouddha. A l'origine, son véritable nom était Phra Tjédi Lokatchoulamani. Le That Luang a fait l'objet d'une première restauration au début du siècle par l'Ecole française d'Extrême Orient, puis il a été rénové pour la deuxième fois par les Laotiens dans les années trente. Tous les ans, le That Luang est le centre de grandes cérémonies.

Vat Ho Phra Kéo (Thanon Setthatirat)

Ce Vat, est à l'origine un monastère royal, c'est à dire un lieu de culte où l'exercice n'est pas assuré par les moines mais par le roi lui-même. Construit par le roi Setthatirat en 1565, il renferme un bouddha d'émeraude. En 1779, les Siamois s'emparent de cette pièce. Le temple est ensuite détruit lors de l'invasion de 1827. C'est seulement en 1936 que commence la restauration du Vat par les autorités laotiennes et françaises dont le but est de créer un musée des arts religieux. On peut y admirer des statues d'origine khmère, un trône doré, des stèles gravées d'inscription môn, des portes sculptées.

Patuxai

Monument érigé dans les années soixante, il honore les victimes des guerres prérévolutionnaires. Le Patuxai, la porte de la victoire, est une réplique de l'Arc de Triomphe parisien, ornementé de motifs à la laotienne. S'il est vrai que le Patuxai ne représente pas une réussite architecturale exceptionnelle, il n'en reste pas moins que le panorama vu du haut du monument est appréciable.

Vat Sisaket

Il s'agit du plus ancien temple de Vientiane. Il est en effet le seul à avoir été épargné par les Siamois lors de l'invasion de 1827. L'édification semble dater de 1818/1819 qui a été faite par le roi Chao Anou. Un cloître entourant abrite quelques 6000 représentations du Bouddha en bronze, argent, bois et en terre cuite datant du XVI au XIX° siècle. L'intérieur est décoré de peintures représentant les vies antérieures du Bouddha.

Musée de la révolution

Le musée occupe l'ancienne résidence des gouverneurs français. Il retrace l'histoire de la révolution du Laos. Les salles présentant les différentes étapes de l'indépendance y sont très intéressantes.

Le Parc des Bouddhas.

Ce parc au bord du Mékong réunit un ensemble de statues de l'hindouisme et du bouddhisme réalisé par Luang Pu dans les années 50. Les œuvres sont faites en béton. Certaines d'entre elles dépassent en longueur, voire en hauteur, 10 mètres.

Vang Vieng

A 160 Km de Vientiane, sur la route de Luang Prabang, la petite ville de Vang Vieng est connue pour la beauté de son site : un relief montagneux ponctué d'une multitude de grottes creusées dans les falaises calcaires et de cascades. Ces grottes ont été utilisées par les habitants de la région pour se protéger des différentes invasions. De Vang Vieng, il est également possible de se rendre dans des villages des Hmongs, le plus proche étant à 7 Km de la ville.

Ang Nam Ngum

Aussi appelé Talat, il s'agit d'un barrage et de son lac réservoir, qui submerge 250 km² de forêt. Des sociétés exploitent le bois, aux essences parfois rares, à l'aide de scies hydrauliques submersibles pour le commerce essentiellement tourné vers la Thaïlande. Le lac, spectaculaire, est doté d'une centaine des petites îles. Les excursions en bateaux sur la retenue d'eau sont très agréables. Il est aussi possible de déjeuner dans les restaurants flottants ou de passer un week-end dans l'un des bungalows le long de la rive.

Lao Pako

Situé à 50 km au sud de Vientiane, vous prenez une pirogue et après 25 minutes sur la Nam Ngum, vous arriverez à un petit resort très agréable. C'est idéal d'y passer la nuit dans les bungalows.

Indochine Voyages, Hanoi Phnom Penh Vientiane Bangkok Rangoon